Catégorie

Fabricants

ArbeskoAtlasBataCofraDunlopElten

Domaines d'utilisation chaussures de sécurité

Domaines d'utilisation

 

Les chaussures de sécurité doivent respecter un certain nombre de contraintes selon le domaine d'utilisation :

  • bout à coquille (métallique, plastique ou composite) s'il y a un risque de chute d'objet lourd ;
  • semelle renforcée de matériau anti-perforation (métal ou composite) s'il y a un risque de présence de copeau métalliques
  • résistance au feu, à la chaleur si nécessaire ;
  • semelle anti-dérapage s'il y a un risque d'épandage d'huile, pétrole, etc.
  • protection du dessus du pied et éventuellement de la cheville voire du mollet (bottes, rangers) contre les coupures
  • maintien éventuel de la cheville (risque d'entorses)
  • caractéristiques électriques (anti électrostatique)

Dans le milieu médical ou les cuisines collectives, les chaussures doivent faciliter l'hygiène, et répondre à certaines normes anti glisse : Carrelage humide ou gras des cuisine, sol mouillé des cliniques voire faïence de salle de bains en accompagnant les patients à la douche : Le choix des chaussures de sécurité est important et doit se faire selon des critères bien spécifiques.

Dans le milieu médical, certains sabots sont stérilisables en Autoclave.

 

Critères de choix de chaussures de sécurité

 

Chaque métier possède ses contraintes en termes de protection, qui peuvent être physiques, mécaniques, chimiques, biologiques. Ces contraintes et risques spécifiques nécessitent de choisir des chaussures adaptées.

En exemple, un ouvrier du BTP travaillant sur un chantier, doit protéger ses pieds contre la chute de matériaux, d'outils. Il devra donc choisir des chaussures coquées. Selon l'exposition aux risques, l'ouvrier doit ensuite prendre des chaussures dont l'embout de protection résiste soit à une énergie de 200 J soit à une énergie de 100 J (respectivement EN ISO 20346:2014 et EN ISO 20344:2011). Cette analyse doit être faite pour tous les risques liés au métier de l'utilisateur.

D'autres facteurs non liés à la santé et la protection de l'utilisateur peuvent ensuite intervenir, comme le confort et l'esthétique de la chaussure.

 

Obligation légale de l'employeur

 

L’employeur doit assurer ses responsabilités et respecter ses obligations vis-à-vis de ses salariés. En plus de la protection collective prioritaire, la directive instaure une obligation de santé et de sécurité.